Contexte & justificatif

Les économies d’Afrique subsaharienne sont inextricablement liées entre elles depuis des siècles. En effet, les PME traversent depuis longtemps les frontières pour échanger des biens et des services, donnant lieu à d’importants flux commerciaux. Ce commerce transfrontalier concerne, par exemple la vente des matières premières et des marchandises, l’artisanat, l’agriculture, l’élevage, l’ingénierie. Son développement constitue un atout pour les petites et moyennes entreprises qui y trouvent l’occasion de nouer des partenariats commerciaux.

Cependant, la pandémie de COVID-19 qui s’est propagée à l’échelle mondiale et singulièrement dans l’espace UEMOA, menace de freiner la dynamique de la région, et d’assombrir les perspectives de croissance régionale dans les années à venir. Elle a provoqué une crise économique sous l’effet des chocs de perturbation de la production et forte baisse de la demande ; des retombées du ralentissement brutal de la croissance mondiale et du durcissement des conditions financières ; et du recul prononcé des cours des produits de base. En conséquence, selon le FMI, la région devrait enregistrer une contraction de 1,6 % en 2020 contre une croissance de 3,1 % l’an dernier, et le revenu réel par habitant devrait baisser encore plus, de 3,9 % en moyenne. 

           

D’après le rapport de la Chambre Consulaire Régionale (CCR), intitulé : «impact de la pandémie du COVID-19 sur le secteur privé de l’UEMOA », parue en mai 2020, la crise de la COVID-19 a éprouvé durement les entreprises dans la quasi-totalité des secteurs économiques, même celles de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, qui semblaient

dans un premier temps le moins impacté. Ainsi, par exemple, au Sénégal, les PME perdraient entre 30 et 100% de leur chiffre d’affaires, selon l’enquête réalisée par l’Agence de développement et d’encadrement des PME sur un échantillon de 830 PME réparties sur l’ensemble du territoire national. L’enquête CPCCAF-ITC révèle que 64% de ces entreprises auraient perdu 60 à 100% de leurs chiffres d’affaires, tandis que 24,6% auraient perdu plus de 30%. 

1/12

Au nombre des mesures qui ont impactées l’activité des PME, il y a plus particulièrement l’interdiction des déplacements interrégionaux, la fermeture des frontières, l’interdiction de rassemblement, le couvre-feu, etc. 

Le degré de perturbation de l’activité économique et des échanges intracommunautaires, entraînera une baisse de la croissance économique de l’Union comme le prévoit aussi la Commission de l’UEMOA. Les PME, constituent l’essentiel du tissu économique de l’UEMOA et comptant pour l’essentiel de la main d’œuvre, sont fortement exposées à la baisse de l’activité. Quant aux PME, nouvellement créées grâce aux facilités prévues par l’amélioration de l’environnement des affaires, elles seraient également fortement menacées, réduisant ainsi leurs probabilités de survie. Au regard de ces difficultés qui ralentiront davantage les échanges intracommunautaires, les pays ont élaboré des plans de riposte contre la maladie afin d’atténuer ses effets et faciliter la reprise de l’activité après la pandémie. 

  • Dans cette perspective, l’organisation du Salon des Banques et PME de l’UEMOA répond au besoin d’intensification des échanges entre les PME de l’UEMOA et du reste du Monde. Il sera un tremplin pour davantage illustrer la contribution des PME au développement du commerce intracommunautaire. 

  • Au regard des conséquences de la crise sanitaire, les PME de l’UEMOA sont attendues comme de véritables acteurs de la croissance économique de l’UEMOA et du changement social, notamment grâce au rôle qu'elles jouent en matière de développement et de diffusion d’innovations. 

  • Aussi, les PME de l’Union, trouvent en cette pandémie de la COVID-19, une invite à réinventer et/ou à revisiter ce paradigme endogène : « produire ce que nous consommons, consommer ce que nous produisons et stimuler ainsi les échanges intracommunautaire ». Ces défis et opportunités sont inscrits dans l'agenda de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Cependant, quelles en sont les opportunités pour booster le développement de nos économies locales et les barrières à la compétitivité des PME de l’UEMOA ?  

  • En cette période de crise sanitaire, et peut-être alimentaire, il apparaît nécessaire de s’interroger sur le rôle de l’agrobusiness et l’agriculture familiale, ainsi que la contribution des PME agricoles à la croissance économique de l’UEMOA, notamment, à la création de richesses au niveau local, la lutte contre le chômage en milieu rural. 

  • Par ailleurs, il est important d’identifier des stratégies de financement adaptées au développement des initiatives des PME agricoles. Il s’agira de faire l’état des lieux sur le commerce intra des produits agricoles dans l’espace UEMOA et de comprendre les rôles de l’agrobusiness et de l’agriculture familiale dans la promotion du commerce intra en Afrique de l’Ouest. 

  • C’est pour apporter des réponses à ces questions que la 6ème Edition du Salon des Banques et des PME de l’UEMOA se tient cette année sous le thème : «Commerce Intracommunautaire et Compétitivité des PME dans l’UEMOA dans un contexte de crises sécuritaire et sanitaire (COVID-19)».

  • Cette édition du Salon a pour objectif d’examiner les défis liés à la contribution des PME à la croissance accélérée des Etats Membres de l’UEMOA, dans un contexte de crises sécuritaire et sanitaire (COVID-19), ainsi qu’au développement du Commerce intracommunautaire inscrits dans l'agenda de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Il servira notamment de cadre pour découvrir et comprendre les réponses apportées aux plans national et communautaire pour la relance de l’économie, ainsi que les opportunités offertes aux PME pour contribuer au développement du commerce communautaire et interafricain, et ce, malgré les défis liés à la COVID-19

  • Malgré la pandémie de la COVID-19, le salon innove et se tiendra en présentiel, en semi-présentiel, et en ligne, dans un contexte de crise sanitaire (COVID-19). A cet effet, les participants devront s’enregistrer en ligne, ou auprès des points d’enregistrement prévus à cet effet. 

Le Salon des Banques & PME de l’UEMOA est le rendez-vous incontournable, annuel et tournant dans les Etats membres de l’UEMOA, dédié aux Micros, Petites et Moyennes Entreprises et Industries (PME) de l’espace UEMOA. 

Cet espace permet de : 

  • échanger et s’inspirer des meilleures expériences à même d’être pour les PME, des solutions innovantes adaptables à leur contexte; 

  • constituer une véritable opportunité pour promouvoir les PME innovantes; 

  • trouver des stratégies innovantes et compétitives pour mieux s’insérer dans l’économie locale dans un contexte de mondialisation. 

 

Toutefois, il connait la participation des structures d'accompagnement financier et non financier (Banques, Etablissements financiers, Fonds d’investissements/de Garantie, Fondations et Business Angels, Organisations professionnelles, ONG, Grandes Entreprises dans l’UEMOA et d’ailleurs).

Le Salon qui vise à développer la coopération entre PME du SUD, permet également d’échanger sur leurs organisations, leurs difficultés et de partager leurs réflexions sur les réformes pour bâtir des PME innovantes et performantes ainsi que sur les stratégies de redynamisation et de financement des PME.

Contact nous
Notre addresse
Appelez nous
  • Téléphone bureau : (226) 6177-3535

  • Cellulaire : (226) 7027-0192 ; 7667-6690 ; 

  • Whatsapp : (226) 76676690

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Instagram - Cercle blanc

© 2020 SBPME by Hiadon Digital